Les flous du fret

95 %. C'est la part de marché du transport par bateau, face à ses autres concurrents.

cargos2_iso

Quand on sait que l’immense majorité des produits que nous consommons viennent de l’étranger, on se dit que les armateurs ont de beaux jours devant eux. La face cachée du fret, enquête en eaux troubles de Denis Delestrac, nous montre que des armateurs, il en existe de deux types. Les honnêtes, qui respectent les lois, et les obscurs, les sans-scrupules, qui se servent des pavillons de complaisance, à Panama ou au Liberia, pour échapper aux lois fiscales et aux réglementations en matière de droit du travail par exemple. Avec 60.000 bateaux présents chaque jour sur les mers, et un volume de containers qui ne cessent d’augmenter, l’enjeu économique est d’envergure. Mais l’enjeu social aussi: très souvent, les mauvaises conditions de travail peuvent créer des catastrophes non négligeables.   

 

Plus d'actualité