Joan Baez, la madone des pauvres gens

Fan Baez

joanbaez_1_arte

Cheveux blancs, veston noir, grands sourires et bijoux argentés. Joan Baez ne s’habille plus comme à l’époque de l’image légendaire, en 1963, où elle est assise à côté de Bob Dylan, à la fameuse Grande marche sur Washington pour l’emploi et la liberté, qui rassembla 300.000 personnes. Reste ce quelque chose dans le regard, entre la douceur et la détermination. La « madone des pauvres gens », comme l’appelait Dylan, à la voix de soprano, est considérée aujourd’hui encore comme l’une des reines du folk engagé, bien ancrée dans les luttes sociales. Aujourd’hui encore, elle sait bien s’entourer. Ce soir, dans une retransmission d’un concert à New York, elle s’affiche, sourire dehors, avec David Crosby, Paul Simon, la grande Emmylou Harris ou encore Damian Rice. Casting de luxe.

Sur le même sujet
Plus d'actualité