De l’empathie

La grande librairie reçoit Colum McCann.

grandelibrairie_1_isopix

Son plus beau succès remonte à 2009. Grande fresque chorale, Et que le vaste monde poursuive sa course folle unit public et critique dans un même élan laudateur et offre à son auteur Colum McCann le très prestigieux National Book Award américain. Mais l’écrivain irlandais n’en était pas à son coup d’essai. Tombé tôt dans le bain littéraire par l’influence de son père journaliste, le jeune homme se lance brillamment dans la presse écrite avant de partir sillonner les États-Unis puis le Japon des années durant. Un vif intérêt pour le monde et les âmes qui le peuplent, devenu le socle d’une œuvre brillante. Une profonde empathie, comme celle qui le guide lorsqu’en 2014, dans une rue de New Haven, il tente d’intervenir auprès d’un homme qui frappe sa femme. McCann – qui se trouve en ville pour une conférence sur… l’empathie – est méchamment frappé par l’époux en question.

Physiquement atteint, il est également émotionnellement ébranlé par l’incident, qui le questionne jusque dans l’écriture du livre auquel il s’attelle. Et qui irrigue les pages de Treize façons de voir, recueil de quatre histoires très différentes, mais tenues par une même tension face à la violence quotidienne. Après avoir été accueilli par l’écrivain dans la maison dublinoise de son enfance (Les Carnets de route du 17 avril 2014), François Busnel saisit l’occasion de la parution française de ce nouvel opus pour lui rendre la pareille. Une nouvelle et prometteuse rencontre avec un formidable romancier de 51 ans, également professeur d’écriture créative à New York, où il réside désormais.

Sur le même sujet
Plus d'actualité