La tribu des enfants perdus

Primé au Festival de Sundance, The Wolfpack s’intéresse à une curieuse fratrie.

wolfpack

Ces six frères (et une sœur qu’on voit très peu) n’ont visiblement jamais coupé leur cheveux et semblent socialement décalés. On les croirait tout droit sortis d’un film de Tarantino. Élevés par des parents attachés à des principes hippies mixés aux délires d’un père parano et violent, ils ont grandi en vase clos. Ils ne franchissaient la porte de leur petit appartement new-yorkais qu’une dizaine de fois par an. Les bonnes années. Seul le père sortait de temps en temps. Par mesure de « protection », les gamins n’ont eu aucun contact avec l’extérieur. Le monde, ils l’ont découvert grâce aux milliers de films qu’ils ont dévorés au long de leur enfance captive. Jusqu’au jour où l’un d’entre eux a décidé de faire un tour dans le quartier. The Wolfpack est une belle histoire sur l’ouverture au monde et aux autres. Seul détail dérangeant: il s’agit d’un documentaire, non d’un film…

Plus d'actualité