Prison Break

Difficile de se renouveler après dix ans. Mais les scénaristes de Bones ne manquent pas de ressources.

bones_2_isopix

Ils l’ont fait. Enfin. Au cours des intrigues précédentes, l’anthropologue Temperance Brennan (Emily Deschanel) et Seeley Booth (David Boreanaz), son partenaire professionnel, se sont dit « oui ». Cette union célébrée, il était grand temps pour la série d’aller de l’avant alors qu’elle fête ses dix ans. On s’en doute, alors que ces deux-là jouaient au chat et à la souris depuis des lustres, il sera difficile pour Bones de se donner une nouvelle dynamique, maintenant que ce fil conducteur est à bout de souffle. Précédemment, Booth se retrouvait embarqué dans une histoire de conspiration. Pire: celui qui a toujours été loyal dans son job était accusé de meurtre et emprisonné. En ce début de salve inédite, l’agent est encore coincé derrière les barreaux. Une situation qu’il ne comprend pas. « Il remet tout en cause, explique son interprète. Vous allez le découvrir révolté et prisonnier de sa colère. Il aura besoin de son épouse pour s’en sortir. »

Au-delà de ce changement de comportement et de ce vaste complot, destinés à l’évidence à revigorer l’ensemble, les auteurs ont décidé de ne pas faire les choses à moitié en sacrifiant l’un des protagonistes. Attendez-vous donc à des (mauvaises) surprises. Heureusement, une lueur d’espoir viendra illuminer le couple principal. En ligne de mire également, le 200e épisode réalisé par Boreanaz lui-même et dont l’action se déroulera dans… les années 50. Malgré ces efforts, le feuilleton policier se dirige tout doucement vers sa conclusion. Alors que la onzième fournée touche à sa fin aux États-Unis, Bones vient d’être renouvelé pour un ultime rendez-vous de douze chapitres, diffusés lors de la saison prochaine. Scénaristes et producteurs se réjouissent déjà de pouvoir proposer la meilleure porte de sortie possible à leurs héros. On croise les doigts.

Sur le même sujet
Plus d'actualité