La fierté nazie

Considérés comme des porte-drapeaux, les athlètes allemands ont cristallisé les espoirs d'Hitler.

championshitler_4_france_3

Bien avant les Chinois aux Jeux de Pékin (2008) ou les Soviétiques aux Jeux de Moscou (1980), l’Allemagne nazie a profité du succès de ses athlètes pour promouvoir son système politique. Le message? L’excellence des sportifs s’explique par la supériorité d’un régime qui bâtit des femmes et des hommes plus performants. Dès 1933 et son accession au pouvoir, Hitler met en place un programme sportif visant à former des athlètes de très haut niveau. Le Chancelier porte une attention toute particulière à ces « surhommes »: alpinistes, boxeurs, coureurs automobiles, pilotes, footballeurs, tennisman, etc., dont il attend énormément. En ligne de mire? Les Jeux olympiques de Berlin, en 1936, qui représentent l’occasion rêvée pour le régime nazi d’écraser la concurrence.

En effet, au tableau des médailles, l’Allemagne termine largement devant le deuxième, les USA. L’athlète le plus titré (six médailles dont trois d’or) est l’Allemand Konrad Frey. Pourtant, c’est un autre que l’Histoire retiendra. Un homme qui ne cadre pas, mais alors pas du tout, avec les théories aryennes d’Hitler. Jesse Owens, Américain, petit-fils d’esclaves, domine l’épreuve reine des Jeux: le 100 mètres. Il bat le record du monde et décroche quatre médailles d’or (100 m, 200 m, saut en longueur et 4 x 100 m). Il partage bien souvent le podium avec des athlètes allemands, battus à la loyale, et qui ne cachent pas leur admiration pour le vainqueur. En coulisses, on dit Hitler furieux. D’autant que, dans les années suivantes, les espoirs qu’il a mis dans ses « modèles germains » s’effondrent: ils sont finalement bien humains, donc faillibles. La supériorité du sport allemand disparaît presque aussi vite qu’elle est apparue. Le documentaire de ce soir s’intéresse à ces athlètes qui, pour beaucoup, ne partageaient pas les convictions nazies de leur chef d’Etat. Mais qui se sont retrouvés otages de sa folie…

Sur le même sujet
Plus d'actualité