Alice On The Roof is on fire

La chanteuse belge participe à Taratata. Un symptôme de son développement en dehors de nos frontières.

taratata_2_belga

Nagui aurait-il un faible pour les chanteuses de notre beau pays? Après avoir invité la beauté flamande Selah Sue, il a décidé de convier Alice On The Roof la francophone pour venir donner de la voice dans ce nouveau numéro de son Taratata 100 % Live. Elle y partagera la scène avec Mickey 3D, Bloc Party, Pony Pony Run Run, Radio Elvis, AaRON, Rover. La formule reste limpide et efficace: des prestations en solo et des reprises à plusieurs dont un assemblage 100 % belge… Comme bon nombre de ses compatriotes, jamais les derniers quand il s’agit de se ruer sur les talents noir-jaune-rouge, l’animateur qui a le nez creux a compris le potentiel de la Montoise. Dans l’Hexagone, on s’arrache ses cheveux roses par poignées et elle doit maintenir un agenda de ministre pour assurer les sollicitations parisiennes qui tombent comme les gouttes un jour de drache. C’est simple, ces dernières semaines, elle a fait le tour de la télécommande: Le Petit Journal de Canal, C à vous (France 5) ou encore chez Nikos sur France Bleu – liste non exhaustive.

Déjà figure emblématique de la nouvelle scène belge, Alice émerveille au pays des Lumières et voit sa cote monter en flèche à l’international. Le mois dernier, elle était sélectionnée pour l’über cool SXSW (South by Southwest), un festival qui se tient chaque année à Austin, Texas, et qui rassemble plus de 2.000 artistes « alternatifs » du monde entier. La grande classe, quoi. Conquis par sa pop mélancolique, Tim Bran, producteur de London Grammar, La Roux et The Verve – entre autres -, a succombé à sa délicatesse et travaillé sur son premier album « Higher », 12e album pop sur iTunes, au chaud entre Justin Bieber et Sia. Et dire que tout a commencé avec un fauteuil qui tourne…

Sur le même sujet
Plus d'actualité