Hymne à la joie

Sensations, une série documentaire en quatre épisodes, revisite la musique classique sous l'angle des émotions qu'elle nous procure.

sensation_1_doc

Robin Collingwood, le philosophe anglais, concevait l’art comme une « expérience imaginative totale ». Ce que l’artiste nous propose n’est pas seulement une œuvre, finie dans le temps ou dans la forme, mais aussi un ensemble d’émotions qui vont accompagner sa réception. Ces sensations, ce sont notre esprit qui les produit, mais l’artiste a son mot à dire dans le processus. Patrick Leterme, pianiste et homme de musique au sens large, touche-à-tout et pertinent, explore cette rencontre entre les émotions humaines et les intentions des compositeurs de musique classique dans une série documentaire en quatre volets, simplement intitulée: Sensations. Objectif du périple: parcourir le répertoire musical en se concentrant à chaque fois sur un sentiment, tel que l’a façonné un compositeur, transmis un interprète et vécu un auditeur.

Tout au cours de la série, Leterme s’adjoint les services de l’Orchestre philharmonique royal de Liège, et de calibres de la musique classique comme que Lorenzo Gatto ou la violoncelliste Marie Hallynck. Le premier épisode dévoile ses cartes dès son titre: Cap sur la joie. Le documentaire ne s’éternise pas sur des évidences (même si Mozart fait partie du panel) et nous emmène du côté des moments les plus frétillants de Saint-Saëns, Poulenc ou Haydn. Pour clôturer en beauté cette belle soirée classique, La Trois programme un Noms de dieux avec le grand Yehudi Menuhin, décédé en 2003. Le moment de se rappeler qu’à 19 ans, le violoniste américain effectuait sa première tournée mondiale. Par après, il a réussi à mener avec succès une carrière de soliste tout en s’investissant dans une kyrielle de causes quasi toujours liées aux droits de l’homme.

Plus d'actualité