Les rois du marketing

Game Of Thrones n’est pas seulement l’une des séries les plus populaires du moment. Elle représente également un modèle pour les publicitaires…

pigeonsgot5_doc

Alors que le monde entier (on exagère à peine) décompte les jours jusqu’au 24 avril, date de lancement de la sixième saison de Game Of Thrones, On n’est plus des pigeons! se penche sur la série sous l’angle de la consommation. Et il y a beaucoup à dire sur une fiction devenue un modèle en matière de promotion. La série a des effets secondaires inattendus: la consommation d’hydromel (la boisson fermentée consommée par les héros de la série) a par exemple explosé sous l’influence du feuilleton.

Plus qu’un vecteur de promotion accidentel, Game Of Thrones est un modèle en matière de marketing. La communication du programme est presque aussi travaillée que les scénarios. Elle mobilise tous les canaux existants pour créer le buzz: des réseaux sociaux aux médias plus « conventionnels » en passant par les espaces publics. HBO (qui diffuse l’adaptation des romans de George R. R. Martin) maîtrise parfaitement l’image de son bébé. En diffusant des publicités « classiques », évidemment. Mais pas seulement. Il suffit de jeter un coup d’œil sur Internet pour s’en convaincre: chaque nouvelle bande-annonce est un événement. Les images sont diffusées au compte-gouttes, permettant un équilibre parfait entre le suspense et l’information. Game Of Thrones apparaît également dans les endroits les plus inattendus. Comme lorsqu’un beau matin, les passants ont découvert un crâne de dragon gigantesque sur une plage d’Angleterre. Ou une fresque en trompe-l’œil représentant le mur du Nord dans Londres. Sans compter les nombreux produits dérivés – des trônes grandeur nature aux jeux, t-shirts, figurines, vaisselle… – disponibles pour les fans qui en ont les moyens. Game Of Thrones ne règne pas uniquement sur les audiences, le show est une véritable machine de guerre.

Sur le même sujet
Plus d'actualité