Soirée spéciale Russie

Avec quelques semaines d’avance, Arte prépare la fête de Pâques orthodoxe, le temps d’un cycle russe.

russie_1_arte

Les cloches tintent au loin, l’agneau pascal est proche. Mais pour les orthodoxes, l’heure est au Carême et la célébration de la résurrection devra attendre encore quelques semaines. Qu’à cela ne tienne, Arte nous emmène préparer la sainte fête avec la famille d’un pope, à Soukhonogovo, dans le fin fond de la campagne russe. Qui apportera le plus beau panier de Pâques à la célébration de dimanche? La paskha, pyramide de fromage blanc marquée d’une croix, se dresse fièrement. Grâce aux pelures d’oignons, les œufs ont pris une belle coloration rouge. Mais avec une tante transgressive venue de Moscou, tentée par la levure en poudre, la brioche traditionnelle a du souci à se faire – la recette des tsars ne peut pas être impunément modifiée.

C’est avec ces tsars, qui régnèrent durant des siècles et forgèrent l’âme russe, qu’Arte poursuit son cycle en bousculant la chronologie: Ivan le Terrible succède aux Romanov dans la grille. Plus qu’une occasion de revenir longuement sur les complots et intrigues de cour, le documentaire s’intéresse aux révolutions, à la Saint-Pétersbourg marécageuse de Pierre le Grand et à l’impact du régime sur la population.

Dimanche, Catherine II sera encore de la partie (à 16 h) mais c’est l’art qui prend le dessus. Mélomanes noctambules, revivez l’inauguration du Mariinsky II en 2013, sous la houlette de Valery Gergiev (lundi à 0h30) suivi de l’opéra de Rimski-Korsakov La fiancée du tsar. Muséophiles, faites un tour depuis votre salon dans l’impressionnante collection de l’Ermitage (dimanche à 16h50), condensé de l’histoire russe et de l’essence de la nation. Prétexte de Pâques oblige: vous pourrez aussi plonger dans l’univers de Fabergé (12h40) et celui des liturgies pascales orthodoxes (à minuit).

Sur le même sujet
Plus d'actualité