Nadia Comaneci, la gymnaste et le dictateur

Outil de la dictature

nadia_comanenci

En novembre 1989, le monde apprend avec stupeur que Nadia Comaneci, la petite fée de Montréal, la première gymnaste à avoir obtenu la note parfaite (à 7 reprises!) lors des Jeux olympiques, a fui la Roumanie. Elle a traversé la frontière hongroise à pied pour demander l’asile aux USA. L’héroïne de toute une nation avait-elle été prévenue du coup d’Etat qui allait démanteler la dictature de Ceausescu? Après tout, on la disait proche du pouvoir… Le documentaire de ce soir, inspiré de Letters To A Young Gymnast de Nadia Comaneci (donc forcément orienté), retrace le parcours d’une gamine à qui l’on n’a fait aucune faveur mais qui, à chaque prestation, portait sur ses frêles épaules les espoirs d’une nation. Une adolescente qui ne pensait qu’à la compétition mais dont le succès fut exploité par un régime autoritaire.

Plus d'actualité