Mon royaume pour un éléphant

Les téléspectateurs à destination de Bangkok sont priés de se présenter sur France 3. Ils ne seront pas déçus.

fautpasrever_3_france_3

Une destination courue, la Thaïlande? Pas quand on part avec Philippe Gougler, dont l’air affable sied fort bien au « Pays du sourire ». Vous êtes sur une plage de sable clair, face à la mer. Parfait, faites demi-tour, le vrai voyage commence maintenant. Dans les forêts tout d’abord, en compagnie de Roong, photographe spécialiste des oiseaux qui nous emmène au bord de la spectaculaire falaise de Phu Chi Fa, dans un restaurant perché au sommet d’un arbre, sur l’extravagant temple blanc de Chiang Rai, tout de miroirs pourvu, ou dans une très sérieuse compétition de chants d’oiseaux. On part ensuite sur les khlongs, ces canaux qui sillonnent encore Bangkok, longtemps surnommée « la Venise de l’Est ». Même la caisse d’épargne nationale s’aventure en bateau jusque dans ces villages sur pilotis pour recueillir les économies de ceux qui ont choisi de vivre sur l’eau, loin de la frénésie et de la pollution de la capitale.

Aussi féerique: le Yi Peng, ce gigantesque lâcher de lanternes qui, chaque année, illuminent le ciel de Chiang Mai, centre spirituel de la Thaïlande rebaptisé « la Cité aux trois cents temples ». Ceux qui espèrent confient leurs vœux aux étoiles. Ceux qui cherchent le pardon déposeront plutôt sur la rivière un krathong, petit bateau de feuilles de bananier surmonté d’une bougie allumée. On aurait presque envie de se laisser aller à quelque mauvaise action pour le plaisir de faire si joliment amende honorable. D’autant qu’en Thaïlande, on peut confier à un moine bouddhiste la tâche de nettoyer notre karma. Une cérémonie au cours de laquelle on meurt symboliquement avant de renaître, débarrassé du poids de ses fautes passées. C’est un peu l’effet que procure cette douce escapade avec le sympathique globe-trotteur de France 3: une paisible pause, avant de mieux repartir. Et oui, il y a aussi un beau sujet sur les éléphants.

Plus d'actualité