Bozar et son boss

Hadja Lahbib se balade avec Paul Dujardin.

toutbazart_2_belga

Tout le Baz’art va à la rencontre de Paul Dujardin, patron depuis quatorze ans du presque homonyme de l’émission: le Bozar. On dit de Dujardin qu’il n’a pas sa langue en poche, comme lorsqu’il ose un « Bruxelles n’est pas sexy » (sous-entendu: pas assez pour attirer durablement les grands de ce monde) ou tire à boulets rouges sur la N-VA, ce parti « dangereux pour la culture« . On dit aussi qu’il est intransigeant, précis et entièrement versé dans l’art depuis sa plus tendre enfance, passée dans une famille ultra-nombreuse (douze enfants) à Anderlecht. Il a appris le basson, enfant, et étudié plus tard l’histoire de l’art. Hadja Lahbib tente de comprendre les recettes de cet homme qui a revigoré le musée fédéral, avant de nous présenter Ion, beau documentaire sur un réfugié aveugle du régime de Ceausescu utilisé par la police belge pour écouter des téléphones surveillés.

Sur le même sujet
Plus d'actualité