Accidents de la route: la parole aux victimes

Que faudrait-il faire pour que la voiture ne soit plus une arme de destruction massive? Devoir d'enquête ose une analyse…
 

devoirenquete_2_belga

Il est toujours bon de le rappeler: en Belgique, plus de 700 personnes meurent et plus de 40.000 autres sont blessées, chaque année, sur nos routes. Comme chez tous nos voisins, les principales causes en seraient, dans l’ordre: vitesse, alcool, distraction, usage de drogues et agressivité. À travers plusieurs cas concrets (un décès, un handicap et une personne grièvement blessée), ce numéro de Devoir d’enquête va à la rencontre de ceux qui ont un jour croisé la route de chauffards, tout en filmant ceux-ci au sein même des tribunaux. Du sang sur la route nous en dit plus sur les sanctions prises et les solutions à prendre pour rêver un jour du risque zéro. Ainsi que sur le calvaire des victimes, qui doivent soudain affronter policiers, avocats, médecins et assureurs.

Comme l’indique Sylvie Chevalier, responsable éditoriale de l’émission depuis ce début d’année, « la force et la richesse de l’émission, c’est que via ces récits de faits divers, nous pouvons tenter de mettre le doigt sur certains dysfonctionnements et analyser les choses autrement. Nous restons l’une des rares émissions à pouvoir travailler sur la longueur, c’est important« . L’autre volet de l’émission, intitulé Harcelées, revient sur l’histoire d’Anne et de Dorine, deux jeunes femmes longuement traquées par le même homme, qui ont réussi, au terme d’un interminable combat, à faire condamner leur harceleur. Cette lenteur judiciaire est également évoquée dans l’histoire de Claire, agressée par son ancien compagnon. Des témoignages forts et courageux.

Sur le même sujet
Plus d'actualité