Une victoire belge à Milan- San Remo?

Un monument ouvert

cyclisme_reporters

Premier des cinq grands monuments cyclistes de la saison (avant le triptyque Tour des Flandres/Paris-Roubaix/Liège-Bastogne-Liège en avril), Milan-San Remo reste de loin le plus ouvert de tous. Avec neuf vainqueurs différents au cours de la dernière décennie, le palmarès en atteste: tout, ou presque, est envisageable. Si sortir de la célèbre côte du Poggio, à 7 kilomètres de l’arrivée, est devenu compliqué avec le temps pour les leaders du peloton, favorisant les sprinteurs (Bouhanni, Démare, Matthews…), le Norvégien Alexander Kristoff, vainqueur en 2014 et 2e l’an dernier, en a néanmoins fait le grand objectif de son début de saison. Une course qui, depuis l’an dernier, a retrouvé la traditionnelle échappée de Greg Van Avermaet dans son final et qui pourrait tout à fait convenir au champion du monde Peter Sagan – le Slovaque en rêve toujours! Côté belge, Greg Van Avermaet, lauréat du récent circuit Het Nieuwsblad, pourrait tirer son épingle du jeu – la Belgique attend une victoire depuis plus de quinze ans déjà…

Sur le même sujet
Plus d'actualité