S.O.S. filous

Une enquête belge révèle qu'un citoyen sur sept du plat pays a déjà consulté un médium.

voyance_2_belga

Voilà qui explique le succès des voyants et autres marabouts qui, avec des bouts de ficelle, tentent de nous convaincre qu’ils peuvent ausculter notre avenir, guérir une maladie grave à distance, nous proposer une papote avec un défunt ou, si on en croit nos boîtes aux lettres, réparer un ordinateur sans les mains. Les consultations, qu’elles se déroulent sur Internet, par téléphone ou dans un « cabinet », sont facturées à des tarifs que les clients n’ont pas vu venir. Infligées aux désespérés et aux sceptiques, les sentences des madame Irma, sorciers ou même exorcistes sont controversées depuis la nuit des temps. Ce mardi, un reportage caresse la boule de cristal de ce business des médiums à la taille XXL.

Sur le même sujet
Plus d'actualité