Les séquestrés de Sarajevo

Récit polyphonique, Le siège offre le témoignage percutant de Sarajéviens durant la guerre de 1992-96.

lesiege_5_arte

« On pensait que jamais ça n’arriverait à Sarajevo ». « Nous refusions de croire qu’une guerre soit possible au cœur de l’Europe, sachant que ce pays avait partagé des valeurs de fraternité et d’unité, de coexistence et de tolérance ». « Mon voisin ne me tirera jamais dessus ». Alors qu’un travelling balaie les collines encerclant la capitale de Bosnie-Herzégovine, s’égrainent en voix off les témoignages de rescapés. Une mosaïque d’âmes blessées qui décrivent, vingt ans après la fin du plus long siège de l’histoire moderne, l’effarement lorsque sifflent les premiers obus tirés par les forces paramilitaires serbes du général Mladic. Puis la lutte improvisée, la survie, la résistance. Quatre années d’une existence en huis clos, que les reporters de guerre Rémy Ourdan et Patrick Chauvel ont choisi de raconter de l’intérieur. Ils y parviennent d’autant mieux qu’ils ont eux-mêmes vécu le siège aux côtés des habitants. Une proximité qui se devine dans la parole recueillie, à la fois pleine encore du souvenir de l’horreur et réfléchie, analysant cette guerre faite au vivre-ensemble qui faisait la fierté des Sarajéviens. Avec intelligence et sensibilité, les auteurs dépeignent l’enfermement vécu par des archives tournées au cœur de la ville, reflet des sentiments qui animent les assiégés: le désir de continuer à mener une vie normale, la barbarie, l’entraide et ce formidable instinct de vie qui pousse les uns à livrer des concerts au milieu des ruines, les autres à célébrer un mariage ou à défendre leur idéal multiethnique par l’expression artistique. Des images parfois glaçantes, mais où surgit l’espoir de voir, au cœur du pire, s’exprimer la beauté et la poésie. Justement couronné du Fipa d’or 2016 du meilleur documentaire de création, Le siège ouvre une fenêtre, non seulement sur l’histoire, mais sur les soubresauts de l’humanité en guerre. Percutant et terriblement actuel.

Sur le même sujet
Plus d'actualité