La mort téléguidée

Un documentaire passionnant qui part aux racines de la guerre par drone, soi-disant "propre", et questionne la stratégie américaine, et ses dommages collatéraux.

drones_3_canal

En octobre 2015, le média d’investigation The Intercept publiait une série d’articles suite à l’envoi de documents par un lanceur d’alerte. Ils détaillaient avec puissance la façon dont l’administration Obama gère son fameux programme de drones. En filigrane, on pouvait voir, sous la plume de Jeremy Scahill, « la normalisation de l’assassinat comme clef de voûte de la politique antiterroriste américaine ». Les chiffres donnent le tournis. Au Pakistan, les drones ont tué entre 2.500 et 3.500 personnes, indique le Bureau of Investigative Journalism. Victimes civiles: de 500 à 1.000. Des témoignages de militaires, comme celui de Mark McCurley (Hunter Killer), nous indiquent comment ils se retrouvent, dans une base du Nevada, après avoir conduit les enfants à l’école, à tirer sur des ennemis qui marchent dans un environnement qu’ils voient évoluer en direct, avec force écrans de contrôle.

Cette nouvelle routine guerrière pose des questions philosophiques assez larges, qui ont été étudiées en profondeur par Grégoire Chamayou dans Théorie du drone. Le philosophe lyonnais y questionne notamment la contradiction entre guerre par drone et éthique (puisqu’on la présente comme telle, aux USA), tout en soulevant le fait que l’enjeu militaire devient désormais la frappe à une telle distance qu’il est impossible de prendre des coups. Le documentaire de Jean-Martial Lefranc que La Trois rediffuse ce soir adopte un point de vue très critique sur l’usage de drones. Déjà parce que dans des pays où les États-Unis ne sont pas « officiellement » en guerre, au Yémen et au Pakistan, c’est la CIA qui s’occupe des frappes. Si les drones affichent un bilan chiffré que certains stratèges américains jugent « positif », la réalité sur le terrain indique pourtant que les groupes que les États-Unis ciblaient n’ont pas été éliminés, que ce soit al-Qaida, Al-Chabab en Somalie ou les talibans.

Plus d'actualité