Un portrait de J.M.W. Turner

Exquise esquisse

mrturner_1_doc

Portraitiste subtil du genre humain, Mike Leigh brosse avec une intelligence rare le portrait de J.M.W. Turner, personnalité de la peinture anglaise du 19e siècle. En épousant, dans sa description précise de l’époque, le tracé du pinceau du peintre sur le tableau. La première couche est épaisse, comme les dehors de l’homme: Turner (extraordinaire Timothy Spall) apparaît rugueux, guère affable, ronchonne, a des manières proches de l’animal. Et plus le film avance, plus il se livre à nous. Sous les vilaines manières, se dessine doucement l’artiste, au gré de ses longues promenades. Et là, comme par magie, les tableaux naissant de ses rêveries. Leigh, presque sans effort, touche au sublime de l’art en marche. A voir!

Plus d'actualité