Les armes lexicales des politiques

La petite phrase qui tue

flingueurviolencepolitique_3_france_5

Au siècle dernier, ils se provoquaient en duel. Aujourd’hui, les politiques ne manient plus l’épée pour laver l’affront de leurs adversaires, mais fourbissent leurs armes lexicales pour des joutes verbales dont le public se régale. Du premier lieu de conflit – le Parlement – aux règlements de compte 2.0 via Twitter, Bertrand Delais ressuscite les petites phrases assassines et distingue les coups portés: les attaques de posture de l’opposition contre la majorité, les douloureuses rivalités intestines et les tacles adressés aux journalistes, signe de l’importance grandissante des professionnels de l’information audiovisuelle. Son documentaire ne démontre pas grand-chose, mais illustre la grande violence de ces flèches, tour à tour décochées pour mieux conquérir le pouvoir, affaiblir un adversaire ou simplement tenter d’exister politiquement.

Plus d'actualité