Apprends la guitare avec The Edge

Jack White, Jimmy Page, The Edge, la rencontre jouissive de trois musiciens qui s’astiquent le manche.

popculture_1_arte

Qui de Superman ou de Batman est le plus fort? Qui de Speedy Gonzales et de Bip Bip court le plus vite? Quel guitariste assure le plus? Parfois les fans ont des envies d’affrontement. Et c’est une battle que semble offrir ce documentaire. Dans les tribunes, les fantômes des plus grands, venus saluer au détour d’un vinyle sur la platine. Sur le ring, trois poids lourds. D’un côté on retrouve la légende de Led Zepplin, Jimmy Page, coproducteur du film. Dans le coin opposé, le gourou mainstream de U2, The Edge, se prépare. Prêt à bondir par-dessus les cordes, on aperçoit l’enfant gâté habité par l’esprit du rock’n’roll, Jack White (The White Stripes). Ce dernier débarque avec l’envie d’en découdre avec les mastodontes, de les piéger et de leur faire cracher les astuces derrière le mythe. Pas étonnant, pour lui tout semble être combat, même avec les guitares au manche tordu qu’il garde pour pouvoir les « conquérir pour exprimer son état d’esprit ». Alors que l’Irlandais choisit comme armes la chambre d’écho, la pédale de distorsion et l’armée d’effets qui « font sortir dans les enceintes le son (qu’il) a dans (la) tête », l’Américain se méfie de la technologie « qui rend paresseux ». Expert du double manche, l’ancien Little Jim observe, attentif à tout ce que les manières de jouer peuvent raconter d’une personne.

N’en déplaise au téléspectateur venu pour compter les points, avec le vieux sage de Stairway To Heaven et l’acolyte de Bono, qui se prépare à coups de « daboki », sorte de yoga gallois, la battle va vite tourner à l’échange d’expériences, et de souvenirs. Avec toujours un œil fixé sur les mains baladeuses des confrères. Mr. White Sripes se souvient de la guitare filée par son frangin, en remerciement pour avoir transporté un frigo. Anecdote de déménagement aussi pour Jimmy Page qui a découvert l’instrument, utilisé comme objet décoratif par les anciens locataires, lors d’un déménagement de la famille. The Edge ressort le plan de montage de la guitare qu’il a construite avec son frère quand il avait 14 ans, « en bobinant à la main pour le micro et avec du bois des parents de Barry O’Connell ». Guitare rouge en plastique, Gibson Explorer, Gretsch trafiquée, Stratocaster…, l’instrument est roi et sous son vernis, des pans de l’histoire du rock se dévoilent. Une rencontre au sommet (datant de 2008), très habilement mise en images.

Sur le même sujet
Plus d'actualité