Produits light, le régime poison

On nous jure qu'ils font maigrir. Mais les produits dits "light", vantés par la publicité, contiennent quantité de produits chimiques dangereux pour notre corps.

produitslight_1_france_5

Vous consommez du soda light et croyez que c’est meilleur pour la santé que la version full calories? Détrompez-vous. Une étude de l’Université du Texas a prouvé que, sur 25 ans, un consommateur de ce genre de boissons risquait non seulement de devenir obèse mais aussi de grossir plus qu’en ingurgitant la version normale. Bien sûr, elles sont moins riches en calories mais ce type de boissons va aussi déclencher dans votre corps une impression de faim. Sentiment qui n’est bien souvent réglé qu’en avalant des aliments riches. Les fausses promesses du « light » ne concernent pas que les boissons sucrées. France 5 dresse un bilan accablant, ce soir, avec un documentaire au titre révélateur: Light, mensonges et calories.

Le boom du light a eu lieu dans les années 90. A l’époque, les consommateurs croient réellement que ces produits, qui sont marketés de façon obstinée par l’industrie alimentaire, peuvent avoir un effet bénéfique pour leur santé. Aujourd’hui encore, un quart d’entre eux en mettent dans leurs caddies. Le problème des produits light, du chocolat aux sauces allégées, type mayonnaise 0 %, c’est que s’ils ont moins de matières grasses, ils sont souvent bourrés de sucre. Le documentaire réserve aussi un traitement spécial au très controversé aspartame. L’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) jure haut et fort que cet édulcorant artificiel est sans danger pour la santé. Mais l’indépendance des scientifiques de cette institution est douteuse. D’autres recherches montrent, après des expériences sur des souris, que le produit, à forte dose, pourrait être cancérigène. Aujourd’hui, l’aspartame est présent dans près de six mille produits. S’il ne contient pas de calories, il habitue toutefois au sucré, encourageant les enfants, notamment, à se tourner vers d’autres produits au même goût.

Sur le même sujet
Plus d'actualité