Petit cactus a bien poussé

Le show de Jérôme de Warzée est une belle surprise dont le succès est tant critique que public.

le_grand_cactus_1_rtbf

Dans un paysage audiovisuel où les émissions humoristiques sont rarement des succès en prime time, Le grand cactus fait figure d’exception. Premier bilan avec Jérôme de Warzée, créateur et présentateur du show.

Votre Cactus, chronique sur Vivacité, a fait son trou en télévision…

JÉRÔME DE WARZÉE – Je suis content, c’est clair. Le contenu de l’émission correspond à l’idée que je m’en faisais. Je n’avais aucun doute sur la collaboration avec Adrien Devyver, nous deux, c’était assez évident. Et puis, le casting d’humoristes a vraiment explosé comme je l’espérais. Certains sketches ont beaucoup tourné sur Internet. De plus, l’ambiance est géniale. Dieu sait que j’ai travaillé à beaucoup de projets en télé et celui-là est particulier.

Et du point de vue des audiences?

J.D.W. – Je pense que, par rapport aux audiences de la chaîne, on est largement au-dessus de la moyenne. Je suis conscient qu’il est extrêmement compliqué de lancer une émission d’humour. Non seulement on nous a donné notre chance, mais en plus on est prolongés jusqu’en juin! C’est la preuve que la RTBF nous fait confiance. Le bilan est donc largement positif.

Le public est également très enthousiaste!

J.D.W. – On a des baromètres 2016, c’est-à-dire les réseaux sociaux. Effectivement, il y a beaucoup de gens qui nous soutiennent. Et puis, la presse a aussi relayé de très bonnes choses. On a essuyé très peu de critiques négatives et on continue à travailler pour rester dans cette dynamique-là. Je ne vous cache pas que c’est beaucoup de travail. Cela exige beaucoup d’inventivité pour éviter de tomber dans la routine. 

Comment évaluez-vous la prestation de vos chroniqueurs?

J.D.W. – C’était un gros point d’interrogation au début. Tout le monde se demandait un peu ce qu’ils venaient faire là. Mais je n’avais pas de doute. Je voulais une sorte de Pierre Tchernia à mes côtés, la légitimité de quelqu’un de plus âgé. Thierry (Luthers – NDLR) joue ce rôle. J’espère qu’il ne m’en voudra pas de dire ça (rire). David Jeanmotte… Je me dis que tant qu’on a un extraterrestre, autant l’utiliser! Quant à Livia (Dushkoff – NDLR), elle a très vite trouvé sa place et est de plus en plus à l’aise. Il y a quelques émissions, on a donné son numéro de téléphone à l’antenne. Je crois qu’elle a reçu environ 5.000 appels. Cela signifie que quelque chose se passe…

Sur le même sujet
Plus d'actualité