Cyclisme: c’est parti pour les classiques

À un mois des grandes classiques, plusieurs ténors du peloton se jaugeront ce week-end, de Gand à Kuurne.

cyclisme_2_reporters

En cyclisme, les années passent, les traditions restent. Même si la saison hivernale se raccourcit avec le temps et que des premiers tours de roue se sont déjà produits partout depuis janvier, d’Australie au Qatar en passant par la Méditerranée, c’est bien vers nos campagnes flamandes que les regards de la planète cycliste se tournent cette semaine, avec ce traditionnel week-end de reprise. Très prisé, le circuit Nieuwsblad, 71e du nom, réunira samedi autour de Gand une pléiade de coureurs de classiques. Outre les Alexander Kristoff, Tony Martin et même le champion du monde Peter Sagan, les vieillissants mais toujours affûtés Philippe Gilbert (vainqueur en 2006 et 2008) et Tom Boonen (jamais vainqueur!) seront eux aussi de la partie, en vue d’empêcher l’étonnant Anglais Ian Stannard de réaliser un triplé. On gardera par ailleurs un œil sur la nouvelle génération belge, emmenée entre autres par Tiesj Benoot.

Davantage qu’un lot de consolation du dimanche (à 15h30 sur La Une), Kuurne-Bruxelles-Kuurne, une semi-classique souvent favorable aux sprinteurs, a ces dernières années embelli son palmarès (avec trois victoires de Boonen, deux de Cavendish) grâce, notamment, à la diffusion télévisée, qui a permis à cette course de grimper en notoriété. Enfin, le GP Samyn – du nom du premier lauréat de la course, décédé sur chute en 1969 – sillonnera lui ce mercredi (à 14h25 sur La Une) les routes du Hainaut, dans une épreuve pouvant couronner tant un leader comme Gilbert que l’un ou l’autre lieutenant. Trois belles courses en moins d’une semaine donc, en guise d’entrée avant les plats consistants du mois prochain, Milan-San Remo ouvrant le bal des grandes classiques printanières le 19 mars. Un week-end qui permet aussi de repérer les nouveaux maillots des équipes et, bien sûr, de jauger les forces en présence. C’est parti!

Sur le même sujet
Plus d'actualité