Les premiers pas de Samuel Etienne dans Questions pour un champion

Grande première ce soir: Samuel Etienne prend les rênes de Questions pour un champion.

questionschampions_3_france_3

Après des semaines de polémiques, Samuel Etienne est rassuré: Julien Lepers lui a souhaité bonne chance! Lui qui insiste sur sa ligne de conduite, « ne jamais postuler pour la place d’un autre », peut relever le défi sereinement et imposer son style en ajoutant l’humour au calme qu’on lui connaît.

Comment un présentateur du JT se retrouve-t-il sur le plateau d’un jeu culte?

SAMUEL ETIENNE – À l’automne dernier, avant que France 3 me propose cette aventure un peu folle, Fremantle m’avait fait passer un casting de jeu, en m’expliquant qu’ils avaient identifié dans le PAF des présentateurs qui n’avaient jamais fait de jeu mais qui avaient un potentiel. J’étais étonné mais je trouvais l’idée amusante, donc j’y suis allé. Ça a été une surprise pour tout le monde. Pour moi d’abord, parce que je me suis beaucoup amusé. Pour la société de production ensuite. Ils m’ont confié très vite qu’ils ne s’attendaient pas à ce que j’aie cette facilité et ce plaisir évident dans l’exercice. 

Quel part de votre métier de journaliste embarquez-vous dans l’aventure?

S.E. – Je crois que ma curiosité des candidats vient du journalisme. Je suis persuadé que la star du jeu ce n’est pas le présentateur, ça a pu l’être mais ça ne l’est plus aujourd’hui; il y a tellement de chaînes, de présentateurs et d’animateurs… Pour moi, la star c’est le candidat. Ils ont tous, au-delà de leur culture générale, beaucoup de choses à raconter de leur vie.

Nouveau présentateur, nouvelle formule?

S.E. – On a décidé qu’on ne changerait rien à la mécanique. On garde même les célèbres fiches jaunes. Très vite, France 3, Fremantle et moi-même nous sommes dit que le jeu avait une puissance phénoménale. Il fait partie du patrimoine, il est identifié et il faut garder ça. Le niveau des questions ne va pas changer non plus. Au-delà du présentateur, seul le décor est différent. Il est plus moderne mais reste dans les mêmes codes. Les fans ne seront pas bousculés.

Sur le même sujet
Plus d'actualité