César, mon beau César…

Dis-nous donc qui sont les meilleurs artistes du cinéma français, dans cette 41e édition où les Belges seront de la partie.

cesar_loimarche_vincent_lindon_1_doc

Même pas le temps de ranger le smoking: trois semaines après les Magritte, Be TV remet le couvert – toujours en clair – pour nous faire vivre, en direct du théâtre du Châtelet, la cérémonie des César. Même si ce n’est pas une garantie en soi, la présence de Florence Foresti en maîtresse des lieux devrait permettre d’échapper à la morosité qui règne souvent sur ce qui est censé être la grande fête du cinéma français. Une bonne raison d’être optimiste: la comédienne a cartonné fin janvier avec une bande-annonce parodiant la scène d’audition de Flashdance, dans laquelle le jury implacable était composé des prédécesseurs de Foresti à la présentation de la soirée.

Les moments drôles seront donc les bienvenus pour détendre l’atmosphère et déstresser les candidats au trophée. Parmi ceux-ci, Vincent Lindon sera-t-il enfin le meilleur acteur pour La loi du marché, après 5 nominations infructueuses? On le souhaite à celui qui, en recevant son Magritte d’honneur le 6 février dernier, inversait le principe des blagues belges en lançant: « Vous savez à quoi on reconnaît un Français? C’est celui qui vient chercher un César à Bruxelles! » Le comble du surréalisme serait justement qu’il se fasse chiper cet honneur par un talent noir-jaune-rouge, puisque François Damiens est lui aussi de la partie dans la même catégorie pour Les cowboys. Parité hommes-femmes oblige, Cécile de France (et de Belgique) attend son tour du côté de la meilleure actrice, tandis que Jaco Van Dormael et son Tout nouveau testament auront fort à faire face au Fils de Saul pour remporter le trophée du meilleur film étranger. Mais l’important, après tout, est déjà de participer. Ce vendredi soir, 7e art rime avec César!

Plus d'actualité