Bouées de sauvetage

Spéciale solidarité en mer

thalassa_1_france_3

Parce que « c’est la mer qui prend l’homme », la solidarité s’y impose plus encore que sur terre. On pense bien sûr aux migrants, auxquels Thalassa, après un mois d’absence, consacre ce soir l’un de ses quatre reportages thématiques: à bord du Dignity One, navire de sauvetage de Médecins Sans Frontières, l’on découvre ainsi le travail d’un équipage cosmopolite mobilisé pour repérer et secourir hommes, femmes et enfants entassés sur un radeau de fortune pour fuir la guerre ou la misère. Mais il y a bien d’autres drames. Celui de Joseph par exemple, découvert dans un précédent reportage voilà neuf ans. Vendu à un marin pêcheur, le petit Ghanéen était devenu à 8 ans esclave d’une mer qui ne lui proposait guère d’avenir. On le retrouve aujourd’hui à la porte d’une nouvelle vie, rendue possible grâce à l’élan de solidarité que son sort a suscité. De fragiles et poignants destins.

Sur le même sujet
Plus d'actualité