Inde: le juteux business des mères porteuses

Ventres à louer

invivo_1_france5

Ça démarre souvent comme ça: un couple qui ne parvient pas à avoir un enfant fait envoyer des embryons fécondés, par avion. Ensuite, le docteur Patel, une ambitieuse gynécologue indienne, les implante en quelques minutes sur une mère porteuse, très souvent coincée dans une situation de précarité extrême. Le business model développé par Nayna Patel est en pleine croissance. Dans sa clinique, où In Vivo s’installe pour son reportage de ce soir, le nombre de bébés nés par mère porteuse est passé de 3 en 2006 à 147 en 2012. On estime aujourd’hui qu’en Inde, ce sont 2.000 enfants qui naîtraient chaque année par mère porteuse, pour le compte de parents du monde entier, Belgique y compris. Jeudi soir, La Trois prolonge le débat avec un documentaire troublant sur le développement d’utérus artificiels.

Sur le même sujet
Plus d'actualité