Sparks et Franz Ferdinand en concert

Initiales FFS

franzferdinand_1_arte

Les noces entre la machine à tubes Franz Ferdinand et le duo expérimental Sparks ont sans aucun doute donné naissance à l’un des super-groupes les plus efficaces de 2015. Nom de code: FFS. Ses arguments: un rock incisif, chaud, presque tropical, qui ne s’est pas contenté de convaincre les critiques avec un album délicieusement excentrique conçu à six mains. Les gaillards sont allés plus loin, en défendant leur projet sur scène, prouvant qu’une osmose – aussi improbable soit-elle – peut bel et bien exister entre l’Ecosse et la Californie, la fougue et l’âge mûr, le glam et la pop. Pour preuve, un concert diffusé ce samedi soir sur Arte, où la formation inédite entonne aussi bien ses propres refrains que ceux de leurs histoires respectives, le tout emballé dans une mise en scène qui frôle la folie douce. Un régal, capté en juin dernier dans un Bataclan parisien où régnait encore le seul plaisir de la musique et de la fête.

Sur le même sujet
Plus d'actualité