Alcaline, le concert: Ibrahim Maalouf

L'éclat des cuivres

alacaline_2_belga

Le concert d’Ibrahim Maalouf, trompettiste et arrangeur hors pair, capté au Trianon parisien en octobre, contient ce que l’homme fait de mieux: du jazz, de l’impro, de la délicatesse, du feu, des voyages entre Orient et Occident, et des envolées cuivrées capables de charmer n’importe qui, n’importe quand, n’importe où. En montant sur scène ce soir-là, l’artiste avait dans sa besace deux albums achevés: « Red & Black Light » et « Kalthoum« , sortis presque au même moment et décrits comme des hommages aux femmes. Un très beau chapitre du vaste répertoire de ce preneur de sons originaire de Beyrouth qui a prêté sa « touch » à une armada d’artistes, de Moustaki à Matthieu Chedid, en passant par Vincent Delerm, Tryo ou Grand Corps Malade.

Sur le même sujet
Plus d'actualité