Secrets d’histoire: Et si Henri III n’était pas mignon?

Mythe revisité

secretsdhistoire-henriiii_france_2

Il n’est pas le monarque le plus connu de France. De lui d’ailleurs, on ne retient souvent qu’un cliché. Pourtant, Henri III – troisième des fils de Catherine de Médicis à monter sur le trône – n’était pas que cet efféminé, ce « roi femme » pointé du doigt par l’histoire. Oui, celui qui fut également souverain de Pologne était fréquemment accompagné de ses « mignons ». Des éphèbes qui formaient son premier cercle et avec lesquels il entretenait des relations pour le moins ambiguës. Mais ce numéro de Secrets d’histoire ne se contente pas de cette image d’Épinal réductrice et la dépasse rapidement pour dépeindre un homme tourmenté, pieux, obsédé par le pouvoir, et qui croyait en la concorde, alors que son royaume était déchiré par les guerres de religion. Insoupçonné et passionnant.

Sur le même sujet
Plus d'actualité