Tout s’explique: Les inventeurs

Thomas Van Hamme part à la rencontre de cette Belgique qui invente, innove et épate.

tout_1_-_belga_image

Longtemps, c’est à Paris que les inventeurs se creusant les méninges sur le sol d’une Belgique en gestation durent aller déposer leur brevet. L’histoire attribua donc parfois à la France la paternité de trouvailles venues du Nord. Mais sur les marches du podium parisien du concours Lépine, le noir-jaune-rouge prend sa revanche. 2011: Célestin de Wergifosse, un Belge d’à peine 15 ans décroche la troisième place avec un groupe électrogène mobile. 2014: Romain Bernard, 12 ans, domine la catégorie junior grâce à un repose-menton destiné aux personnes atteintes de la maladie de Parkinson. La Belgique a de la ressource en matière d’invention. Une créativité et une maîtrise technique qui ne sont pas l’apanage des jeunes pousses et ne datent pas d’hier.

Le saxophone d’Adolphe Sax s’était fait une place sur les billets de banque ainsi que dans les manuels scolaires aux côtés de la dynamo de Zénobe Gramme, mais qui sait que la bakélite, le premier Orient-Express, le lait anti-moustique et plus récemment la caméra volante sont le fruit d’inventeurs belges tout comme le World Wide Web?

Thomas Van Hamme et son équipe ont sillonné le pays pour nous présenter les inventeurs d’aujourd’hui qui figureront peut-être dans les cours d’histoire de demain. Au menu: merveilles de la biorobotique inspirées par la nature, béton capable de « cicatriser », laboratoire miniature, microscope suffisamment puissant pour observer les atomes et bien d’autres trouvailles estampillées 100 % made in Belgium.

Sur le même sujet
Plus d'actualité