Elton John, A Singular Man

Elton par lui-même

eltonjohn-asingularman

Reginald Kenneth Dwight n’est pas forcément le meilleur nom pour mener une vie d’artiste excentrique et de deuxième meilleur vendeur d’albums solo de tous les temps. Elton Hercules John, c’est nettement mieux. Et en dépit de (ou grâce à) une enfance marquée par les interdits – son père aurait bien voulu qu’il soit banquier -, le natif du Middlesex va très vite creuser un sillon artistique. Au piano à trois ans, il joue dans un pub à quinze, avant de se lancer dans l’écriture musicale. A vingt ans, il change de nom, en hommage au saxophoniste Elton Dean. Arte programme ce soir un docu tissé autour d’une interview exclusive de l’illustre chanteur, où presque aucun sujet n’est évité. John se confie sur son coming out controversé, en 1976, ses positions politiques (il a récemment critiqué ouvertement Vladimir Poutine), sa vie de père (il a deux enfants nés de mère porteuse) et son combat pour les droits des homosexuels.

Sur le même sujet
Plus d'actualité