Alcaline, le mag: Patrick Bruel

Alcaline ouvre sa scène à Patrick Bruel qui rend hommage à l'icône de la chanson française, Barbara. 

bruel_3_-_isopix

Après l’album « Lequel de nous », sa tournée triomphale et ses nombreux tournages cinéma (dont Ange et Gabriel, en ce moment à l’affiche), Patrick Bruel avait prévu de faire une pause, pour se ressourcer et se consacrer à sa famille. Le break aura été de courte durée puisque le chanteur populaire est de retour dans les bacs avec un album entièrement consacré à Barbara.

De Dis, quand reviendras-tu? à L’aigle noir, Bruel revisite les plus grands succès de celle à qui il voue une admiration sans borne depuis l’âge de huit ans. Dès 1974, il assiste régulièrement à ses spectacles et rencontre l’artiste une première fois en 1990, à Mogador. Quelques semaines plus tard, alors qu’il s’apprête à se produire au Zénith, il reçoit un fax de la dame en noir dans lequel elle lui écrit « Je pense à vous souvent ». Un message qui inspire Bruel pour le titre de ce neuvième album.

Reprendre les chansons de Barbara est un véritable défi, dont Bruel est conscient: « Moi-même, je n’ai pas envie d’entendre quelqu’un d’autre reprendre ses chansons et entrer dans son intimité. Je n’aime pas la partager ». En janvier dernier, alors qu’il se produit sur la scène de l’Opéra Garnier, il interprète Vienne avec un orchestre symphonique. C’est à ce moment-là qu’il a le déclic et décide d’enregistrer un album complet de reprises. En secret, il s’enferme alors en studio pendant plusieurs semaines. Outre l’hommage qu’il lui rend, Bruel veut surtout faire connaître Barbara à la jeune génération. Une découverte qui pourrait peut-être se prolonger sur scène. Le chanteur en a envie et envisage de faire un unique show dans un endroit d’exception, mais rien n’est encore décidé. Une bonne raison de ne pas manquer le petit concert d’Alcaline ce soir.

Sur le même sujet
Plus d'actualité