Une épave de l’expédition Franklin retrouvée dans l’Arctique

Une expédition archéologique a découvert l'épave d'un navire britannique de l'expédition Franklin, partie en 1845 à la recherche du passage du Nord-Ouest.

epave_1_-_isopix

A la fin du XIXe siècle, les guerres de territoire se mènent à la faveur d’explorations scientifiques. En 1845, au nom de l’Empire britannique, une expédition comptant deux navires, avec 132 hommes d’équipage commandés par John Franklin et Francis Crozier, se lance à la recherche du passage qui permet de relier l’Atlantique au Pacifique par l’océan Arctique: le passage du Nord-Ouest. C’est le troisième voyage en Arctique de Franklin. Mais malgré son expérience et l’équipement moderne des bateaux, quelques mois plus tard, ils disparaissent.

De vastes recherches sont lancées sans succès à l’époque. En 1859, un navire affrété par Lady Jane Franklin, veuve de l’explorateur, permet enfin d’élucider une partie du mystère. Les deux navires ont été pris par les glaces en septembre 1846. John Franklin et 23 autres membres d’équipage meurent dans les mois qui suivent. Les 105 survivants, désespérés, ne quittent les navires qu’au printemps 1848 pour gagner la terre ferme. Ils périront tous, victimes du froid et de la faim, poussés au cannibalisme, tandis que les bateaux sont engloutis par les glaces.

Depuis 2008, des équipes d’archéologues des Parcs Canada, assistés par des navires de la Garde côtière canadienne, ont mené six expéditions de recherche pour retrouver les navires disparus. En septembre 2014, ils découvrent l’épave de l’Erebus, à onze mètres de fond, dans le golfe de la Reine-Maud, au nord du Canada.

Cet intéressant documentaire nous montre en parallèle le terrible destin des marins et les recherches complexes des équipes actuelles. Des images de synthèse, générées à partir de sonars, permettent de créer une simulation en 3D de l’épave, jusque dans ses détails les plus étonnants. Combinant iconographie, témoignages d’historiens et reconstitutions historiques, ce récit raconte la résolution d’un des nombreux mystères du continent glacé.

Plus d'actualité