Un toit pour l’hiver

Le temps de trois émissions hivernales, Julie Taton, assistée de Stéphane Pauwels, joue les mères Noël du quotidien.

taton_3_-_rtl

L’émission s’intitule Un toit pour l’hiver et en appelle à la solidarité de chacun, pour offrir un nouveau démarrage à quatre personnes ayant vécu une situation difficile.

Quand avez-vous accepté ce projet?

JULIE TATON – On avait donc ce projet-là dans nos cartons depuis deux ans, mais il fallait le mettre en place. Et ce n’est pas plus mal parce que je pense sincèrement qu’on a là une émission pro, bien finie, jolie et concrète.

Vous êtes épaulée par Stéphane Pauwels…

J.T. – Oui, avec Secret Story notamment, ma fin d’année a été chargée. Stéphane est allé à la rencontre des bénévoles et des familles. Notre objectif est de démontrer que les histoires que nous suivons peuvent arriver à tout le monde. Une maladie, un boulot perdu, un entrepreneur malhonnête… On avait très envie d’aider ces gens. Ce qui, en plus pour moi, prend tout son sens avec le rôle d’ambassadrice que j’ai déjà à la Croix-Rouge.

Quand on se plonge dans ces situations, on voit la vie autrement, non?

J.T. – Ah oui, c’est affolant. Quand on commence à voyager, à prendre un café, un repas, avec des gens démunis, on relativise absolument tout. Je pars du principe que je suis privilégiée, mais tout ça me change. Et si le métier que je fais me permet de toucher des gens plus directement que d’autres, tant mieux…

Vous avez le sentiment de vous sentir utile?

J.T. – Complètement. Cela m’a nourrie énormément sur un plan humain. Ces échanges sont tellement riches, profonds, lorsque que vous voyez quelqu’un ne fût-ce que sourire après des moments difficiles, cela vous revigore. Quand j’ai vu les premières images de l’émission, j’étais très émue. C’est peut-être là, vraiment, qu’on prend du recul et qu’on comprend un peu mieux ce monde qui nous entoure…

Sur le même sujet
Plus d'actualité