Un matin sur Terre

Laurent Joffrion questionne le petit matin

matin_3_-_arte

« L’aube constitue une fenêtre privilégiée pour révéler les grands mécanismes organisationnels du vivant, assure le producteur Alexandre Soullier. Après l’obscurité, le retour de la lumière concentre un maximum d’activités animales. Il permet d’embrasser les grandes notions écologiques qui structurent la vie, et offre un magnifique spectacle avec toute sa palette poétique de lumières. » Avant la diffusion d’une série documentaire sur le même thème, Laurent Joffrion questionne le petit matin, cette promesse que la vie ne tient pas toujours. Forêt amazonienne, taïga norvégienne, Colombie-Britannique, Zambie et désert de Basse-Californie, le réalisateur et ses équipes ont ramené des images pures et interpellantes de cinq milieux complémentaires où se mêlent les couleurs et les sons de l’éphémère.

Sur le même sujet
Plus d'actualité