Prédateurs

Regard intime sur la relation qui unit le prédateur et sa proie

predateurs_2_-_doc

Une musique composée par Steven Price, le compositeur de la BO de Gravity, une kyrielle de caméras 4K d’une stabilité et d’une qualité impressionnantes, et un réalisateur de films de nature chevronné, Alastair Fothergill… La série Prédateurs a tout pour plaire. Son point de départ est simple: comment font les animaux pour tomber sur leur proie et l’emporter, et comment celle-ci met tout en œuvre pour s’en tirer? On se rend vite compte, dans un dispositif spectaculaire, que le chasseur n’est pas toujours récompensé. L’épisode 1 présente la série et brosse les tactiques, qui diffèrent selon le milieu de vie. Ainsi, le crocodile du Serengeti n’a besoin que d’un repas par an, ce qui lui permet d’attendre très longtemps sa proie. Le lion d’Etosha, lui, tire profit du tumulte des sables, qui fait s’égarer ses proies, pour mieux les surprendre. 

Sur le même sujet
Plus d'actualité