Tirage au sort Euro 2016

Les Diables Rouges, qui font leur retour à l’Euro, figurent parmi les cinq grands favoris en France.

tirage_1_-_photonews

C’est historique. Pour la première fois depuis sa création en 1960, le Championnat d’Europe de football se disputera avec vingt-quatre pays. Les raisons sont multiples. D’abord, parce qu’il n’y a jamais eu autant de nations (54) inscrites lors des qualifications sur le continent. Ensuite, car l’écart entre grandes et petites équipes se réduit d’année en année, faisant augmenter le niveau général. Et enfin et surtout, car l’UEFA table sur un maximum de rencontres possibles, et donc davantage de rentrées financières. Quitte à ce que 16 des 24 participants se retrouvent à coup sûr au second tour.

Chacun l’aura remarqué, cet élargissement souhaité de la phase finale en France aura eu quelques conséquences sur les enjeux du long tour préliminaire. Et sur son aura. Et pourtant. Les Pays-Bas, le Danemark et la Serbie ont pris les choses tellement à la légère qu’ils se sont plantés, et suivront donc la compétition à la maison, du 10 juin au 10 juillet prochain. Au contraire de l’Albanie (!), l’Irlande du Nord, l’Islande, le Pays de Galles et la Slovaquie, qui en ont bien profité, et feront leurs grands débuts dans l’épreuve.

La Belgique? Enfin qualifiée sur le terrain – une première depuis l’Euro déjà français de 1984, qui se disputait alors à 8 – et même tête de série (de quoi être à l’aise au premier tour), sa génération exceptionnelle et l’expérience engrangée depuis la Coupe du monde au Brésil en font l’une des favorites, un peu derrière l’Allemagne (championne du monde) ou l’Espagne (tenante du titre), un peu devant la France (pays hôte), voire l’Angleterre (qui a été le premier pays qualifié). Quoi qu’il advienne donc, ce tirage au sort, qui se déroule au Palais des Congrès, ne devrait pas trop nous effrayer…

Plus d'actualité