A prendre ou à laisser

Retour en boîtes

a_prendre_4_-_doc

Ce sont les Pays-Bas, via Endemol, qui ont inventé le jeu des boîtes, plus connu dans nos contrées sous le nom de A prendre ou à laisser. Après avoir fait les beaux jours de l’access de TF1 entre 2004 et 2010, le programme s’est offert une pause avant de revenir sur la « petite » chaîne D8 l’année dernière. Premier changement de taille: c’est l’excellent Julien Courbet qui y remplace Arthur. Deuxième différence: le gain maximal passe de 500.000 euros à « seulement » 100.000 euros, toujours à se partager avec un téléspectateur. Le reste? Un banquier, des boîtes qui contiennent soit de l’argent, soit des objets inutiles, et un candidat qui se demande ce que le destin a bien pu placer sous ses propres mains. A partir de ce lundi, Plug RTL nous emporte dans cette mécanique simple comme bonjour et addictive comme tout.

Sur le même sujet
Plus d'actualité