Giovanna d’Arco

Jeanne d’Arc, la soprano amoureuse

giovanna_2_-_reporters

La Scala de Milan démarre ce soir sa nouvelle saison. L’événement, retransmis avec un très léger différé, est double. Parce que son nouveau directeur, Ricardo Chailly, a choisi Giovanna d’Arco de Verdi en ouverture. Cet opéra fait un retour marquant au sein de la grande maison milanaise, où il n’avait pas été joué depuis 150 ans. En 1845, le célèbre compositeur, vexé par l’accueil mitigé de la critique, affirma que Giovanna d’Arco était son « meilleur opéra ». Aujourd’hui, c’est une Jeanne d’Arc amoureuse de Charles VII et trahie par son père qui reprend de la voix, grâce au timbre rond d’Anna Netrebko. La soprano autrichienne avait déjà chanté La Pucelle d’Orléans dans une version concertante. Cette fois, les partitions de Verdi, d’après la tragédie de Schiller, devraient retrouver toute leur intensité dramatique. Pour le plus grand plaisir des amateurs du genre.

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité