CitizenFour

Sous surveillance

citizenfour_1_-_doc

C’est l’histoire de Ed, un jeune homme à l’allure calme arborant un t-shirt blanc assorti à la déco de la chambre d’hôtel aseptisée qu’il ne quitte plus. Il y a les coups de fil du room service, puis le message de sa compagne, inquiète suite à la visite à leur domicile de la police et de son employeur. Il se demande s’il va la retrouver. Rien n’est moins sûr; sur l’écran plat, les chaînes d’infos diffusent son visage en boucle et c’est bientôt un avocat spécialiste des droits de l’homme qui pénétrera dans cette chambre.

Laura Poitras était à Hong Kong, aux côtés d’Edward Snowden, aux origines du scandale des surveillances de la NSA. Depuis My Country, My Country (sur l’occupation américaine en Irak) et The Oath (Guantanamo), la documentaliste questionne les conséquences du 11 septembre sur la société états-unienne. « Sachez que chaque frontière que vous traversez, chaque achat que vous faites (…), chaque mot que vous tapez dans les moteurs de recherche est entre les mains d’un système dont la portée est illimitée mais dont les barrières n’existent pas » lui indiquait en 2013 un message crypté signé d’un mystérieux Citizen Four. Choisie par le lanceur d’alerte, celle qui travaillait déjà sur la problématique de la surveillance a construit un film en immersion. Récompensé par l’oscar du meilleur documentaire en 2015, le document offre une place aux premières loges de l’histoire en marche et apporte de l’eau au moulin au débat sur les réponses à apporter au terrorisme.

Sur le même sujet
Plus d'actualité