Coupe de Belgique: Standard/Saint-Trond

Après un début de saison catastrophique, le Standard renaît petit à petit. Sa rédemption passe nécessairement par une victoire ce soir face à Saint-Trond.

lawaree_1_-_reporters

Directeur sportif d’un Standard convalescent, Axel Lawarée se confie sur l’importance de la Coupe de Belgique et l’avenir sportif de son équipe.

La dernière défaite du Standard s’est produite face à Saint-Trond. Ce match de Coupe pourrait donc être une revanche?

Axel Lawarée – Il faut d’abord souligner l’importance de la Coupe de Belgique. Dans cette compétition, avec sept victoires, on se qualifie pour la Coupe d’Europe. Pour le Standard, aller très loin en Coupe est l’objectif. Le fait de jouer contre Saint-Trond qui nous a battus alors qu’on ne méritait pas la défaite, c’est une seconde motivation. La différence avec notre dernière confrontation c’est que là on va jouer à domicile, sur un terrain en herbe et non synthétique.

Les récents bons résultats du club marquent-ils la fin de la période de doute?

A.L. – Depuis que je suis arrivé au Standard, il y a un peu plus d’un an, il y a eu à chaque fois un renouveau et ensuite une rechute. J’espère que désormais nous avons appris un peu de notre passé et que nous n’allons pas revivre ce genre d’événement. 

Mis à part la Coupe, quels sont les objectifs réels du Standard?

A.L. – Ces prochaines semaines, on doit se contenter de regarder le match suivant et de prendre le maximum de points. Et lorsqu’on approchera de la fin de la phase classique du championnat, on verra si on peut se permettre de viser quelque chose. Mais à l’heure actuelle, il est trop tôt pour dire si on est vraiment soignés ou s’il s’agit d’une petite amélioration sans plus.    

Le mercato hivernal verra-t-il l’arrivée de nouveaux renforts?

A.L. – Nous avons deux joueurs longtemps blessés comme Enoh et Scholz qui redeviennent compétitifs. Il faut voir maintenant comment l’équipe va se comporter durant les prochaines semaines. On regarde quand même les profils disponibles sur le marché. Et si à un moment on constate qu’on doit transférer pour améliorer la qualité, alors on le fera.

Sur le même sujet
Plus d'actualité