Les îles du futur: El Hierro, les visionnaires du bout du monde

L'indépendance énergétique en marche

cop21_1_-_arte

El Hierro, l’une des plus petites îles des Canaries, a souvent été assimilée au bout du monde, tout au moins par les géographes du XVIe siècle. Cet amas volcanique, rocheux et sauvage, accueille environ dix mille habitants. Leur activité tourne autour de la pêche et de l’agriculture, et El Hierro est devenue, à la demande de ses habitants, une réserve de la biosphère de l’Unesco. Longtemps, l’île a dépendu d’une centrale diesel pour fabriquer son énergie. Mais la situation a changé face au coût important d’une telle installation. Les îles du futur dresse un portrait d’un lieu en mouvement qui se dédie à son indépendance énergétique, grâce à l’expertise de personnes comme Javier Morales, qui a grandi sur l’île et aime aussi la survoler en parapente. Pour y parvenir, El Hierro parie sur une centrale qui lui permet d’exploiter l’énergie éolienne, mais aussi l’énergie hydraulique que peuvent fournir les lacs volcaniques.

Sur le même sujet
Plus d'actualité