Henri Salvador, une vie d’artiste

Sous le signe de la bonne humeur

salvador_1_-_isopix

Comment oublier le rire mythique d’Henri Salvador? La carrière de ce personnage haut en couleur, guyanais d’origine, a marqué des générations entières. Pas plus haut que trois pommes, il découvre le jazz auquel il se consacrera en jouant plus tard aux côtés de Django Reinhardt et Ray Ventura. En 1948, son premier tube Maladie d’amour fut peut-être révélateur de ses quatre mariages. Les succès comme Zorro est arrivé ou Faut rigoler, le signe de la bonne humeur comme principe de vie. A l’aise dans le music-hall comme sur les plateaux de télé, cet amuseur-né doté d’une santé de fer a toujours eu plus d’un tour dans son sac. Ce documentaire sur la vie de l’artiste remet en mémoire la douceur d’une chanson susurrée au milieu d’un jardin d’hiver.

Sur le même sujet
Plus d'actualité