Dr Cath & Co. Saison 2

Le Dr Cath n’est plus seule à consulter. Deux autres professionnels enrichissent le magazine animalier.

dr_cath_2

Suivre le quotidien d’une vétérinaire semble peu glamour. Pourtant, après une saison de Dr Cath, rares sont ceux qui doutent encore de l’efficacité d’un tel magazine animalier. La personnalité du Dr Catherine, vétérinaire dans la région de Mons, apporte, il est vrai, beaucoup au programme: elle est capable d’assurer le soin des animaux avec expérience tout en captivant l’audience. Mais cette année, l’émission ne compte plus uniquement sur Catherine. D’autres spécialistes présentent leur travail devant les caméras.

Cédric est vétérinaire pour gros animaux dans la région de Herve. Il se charge notamment de vêlage. Guy, lui, pratique dans une clinique bruxelloise. Un endroit qui ressemble à un hôpital classique. Il faut un gros plan pour comprendre que la personne mise sous monitoring cardiaque est en fait un chat. Guy, vétérinaire donc (et non pas chirurgien cardiaque tout droit sorti d’une rediffusion d’Urgences, comme on l’avait cru un instant) et ses dix collègues utilisent des technologies de pointe dans divers domaines de la médecine vétérinaire. Les animaux peuvent suivre des traitements délicats sous l’œil d’ophtalmologues ou de chirurgiens animaliers. Ces services exigent plus que probablement un investissement financier important de la part des maîtres. Certains lèveront les yeux au ciel à l’idée de telles dépenses. Les propriétaires d’animaux, eux, compatiront. Et c’est là tout l’intérêt de l’émission. Au-delà de la plongée dans l’univers vétérinaire, le programme est surtout un portrait de celles et ceux qui font soigner leur (petite) bête. L’attachement de certains à leur animal peut surprendre mais il est bien réel. Ce n’est pas le Dr Cath, qui passe souvent plus de temps à sermonner ou consoler le propriétaire qu’à soigner son patient, qui dira le contraire…

Sur le même sujet
Plus d'actualité