69 minutes sans chichis: Pierre Kroll

A dessins rompus

kroll_4_-_isopix

En lançant Sans chichis il y a six ans, Joëlle Scoriels était loin d’imaginer que son émission alors quotidienne l’après-midi se muerait un jour en prime time en direct. Participant au tournant dynamique pris par la deuxième chaîne ertébéenne, son talk-show lui a permis de croiser entre autres la route de Michel Drucker, Bénabar, Johnny Hallyday et Philippe Geluck. Mais pas encore celle de l’inamovible Pierre Kroll, qui débarque cette semaine, à l’aube d’un 21e album, On rira tous au paradis, et d’une nouvelle aventure sur scène avec son ami Bruno Coppens: 10 dates, 10 villes et voilà. Mais pour l’heure, il va se révéler un peu plus à Joëlle. « La magie du direct a fait de ce programme quelque chose de facilement identifiable pour le public. Qu’on veut garder le plus large possible! », explique l’animatrice. Sans se prendre la tête, quoi…

Plus d'actualité