Les vendredis d’Apostrophes

Apostrophes fête son quarantième anniversaire

vendredis_2_-_france_2

Ô joie d’entendre à nouveau s’égrainer les notes du concerto pour piano n° 1 de Rachmaninov qui, chaque vendredi durant quinze ans, accompagnaient le générique d’Apostrophes. La promesse, pour des millions de téléspectateurs, de découvertes littéraires et de riches débats entre auteurs – proposés qui plus est à une heure de grande écoute. En hommage à une émission unique dans l’histoire du PAF et qui célèbre cette année son quarantième anniversaire, Pierre Assouline en a imaginé un petit florilège. Des extraits commentés par Bernard Pivot lui-même, lecteur passionné, intervieweur gourmand et formidable animateur dont l’œil réjoui redécouvre les joutes verbales entre Jean d’Ormesson et Roger Peyrefitte, le fou rire de Topor, la théière à whisky de Nabokov, l’échange sur l’amour entre Françoise Sagan et Roland Barthes… Composées sous la forme d’un abécédaire, ces réjouissantes retrouvailles s’enrichissent des anecdotes du journaliste sur un coup de foudre, l’origine d’un affrontement ou le départ précipité d’un Bukowski noyé au sancerre. Toute une époque.

Plus d'actualité