Jacques Higelin par Sandrine Bonnaire

Ce que la femme révèle de l’homme

higelin_7_-_isopix

« Si vous n’aimez pas cet enfant, vous n’obtiendrez rien de lui ». Ce joli conseil formulé par la mère du jeune Jacques Higelin à l’adresse d’une sévère institutrice, Sandrine Bonnaire l’avait sans doute déjà intégré. Depuis sa rencontre avec le chanteur dans un train, les deux artistes ont développé une forte complicité, couronnée par un Duo d’anges heureux enregistré sur l’album « Beau repaire ». Cet homme qui aime tant les femmes et sut visiblement se faire aimer d’elles s’est tout naturellement ouvert à la réalisatrice, le temps d’un portrait qui résonne comme une déclaration d’amitié. Sous l’œil bienveillant de Bonnaire se révèle un tendre Higelin, auquel se juxtapose l’image du troubadour d’hier, volcanique autant que poétique. Malgré quelques longueurs, un bel hommage signé d’une auteure généreuse et sensible.

Sur le même sujet
Plus d'actualité