Zero Dark Thirty

Dix ans de traque

zerodarkthirty_2_doc

Kathryn Bigelow s’empare d’un sujet piégeux en adaptant à l’écran la traque, durant 10 ans, de l’ennemi numéro 1 des Etats-Unis: Ben Laden. Evitant l’écueil du film cocardier, la cinéaste invente carrément, avec Zero Dark Thirty, un nouvau genre cinématographique: le blockbuster revenge movie d’auteur. Après la polémique de la scène de torture en ouverture, voilà le film lancé sur les rails de la grande revanche du 11 septembre, mais avec un sens consommé de l’effet. S’attachant strictement aux faits puis découpant des plans de nuit sublimes et anxiogènes, la réalisatrice passe du documentaire à la fiction avec subtilité et fait graduellement monter la tension. Ce film de guerre atypique dresse aussi un troublant portrait de femme (Maya, interprétée par une Jessica Chastain au top). Qui, par sa détermination, non seulement s’impose dans un monde d’hommes, mais de surcroît les surpasse sur leur terrain privilégié de l’action. Tout comme Bigelow, réalisatrice « burnée » à Hollywood…

Sur le même sujet
Plus d'actualité